Présentation de l'Outil de pesée BIODEC

Dans le cadre du Grenelle 1, la France a défini, au niveau national, des objectifs de réduction de sa production de déchets. La réduction des ordures ménagères représente en effet un enjeu clé en termes d’environnement, de santé et d’économie. La réduction des déchets permet de limiter la consommation de ressources renouvelables et non renouvelables, de limiter les rejets de gaz à effet de serre, de s’inscrire dans la cohérence des politiques de l’Union Européenne. Au niveau local, la réduction des déchets permet de limiter le recours à l’incinération ou à l’enfouissement, et de maîtriser les coûts.

Les pertes et gaspillages alimentaires sont aujourd’hui évalués au niveau européen et français et les résultats des études sont alarmants :
- Au niveau mondial : près d’un tiers de la production alimentaire jetée (source FAO)
- Au niveau européen : 89 millions de tonnes de gaspillage alimentaire, soit 76 kg/européen et par an
- Au niveau national : 20kg/français et par an dont 7kg de produits encore emballés. (source Ademe)

Ces pertes pour un établissement ont un impact financier important, un impact environnemental significatif et doivent faire l’objet d’une réflexion au niveau éthique.

Les obligations réglementaires pour les gros producteurs de déchets sont décrites dans le code de l’environnement :
L’article L541-21-1 de la loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 - art. 204 du Code de l’Environnement définit ainsi : « A compter du 1er janvier 2012, les personnes qui produisent ou détiennent des quantités importantes de déchets composées majoritairement de biodéchets sont tenues de mettre en place un tri à la source et une valorisation biologique ou, lorsqu’elle n’est pas effectuée par un tiers, une collecte sélective de ces déchets pour en permettre la valorisation de la matière de manière à limiter les émissions de gaz à effet de serre et à favoriser le retour au sol ».
Ainsi pour les établissements produisant :
- 40 tonnes par an, la réglementation est déjà applicable
- 20 tonnes par an, la réglementation est applicable dès janvier 2015
- 10 tonnes par an, la réglementation est applicable dès janvier 2016


L'outil proposé permet à chaque structure d’analyser ses pertes et gaspillage grâce à des pesées plus ou moins détaillées, dont l’objectif sera de faire prendre conscience aux professionnels de la restauration, au direction des établissements de l’urgence d’agir à tous les niveaux de la chaine de production des repas.

Cet outil simple d’utilisation permet de saisir les pesées sur plusieurs jours.