Présentation de l'Indicateur de bien-être, satisfaction et santé au travail

Le mal être au travail, les Risques Psycho–Sociaux (RPS), les Troubles Musculo-squelettiques (TMS) sont des termes de plus en plus présents dans les analyses financières des entreprises. Ces maladies professionnelles indemnisées par la Sécurité sociale ont augmenté d'environ 17 % par an depuis 10 ans. Les entreprises commencent à en ressentir les effets négatifs : absentéisme, turn-over, difficultés de recrutement,… Les jours payés non travaillés représentent un coût de 60 Milliards d’euros par an, soit 3 à 4% du PIB. C’est un véritable enjeu pour les dirigeants d’entreprise de s’impliquer dans l’amélioration de la Qualité de vie au travail. C’est même devenu un enjeu important pour la Haute Autorité de Santé au travers des critères de certification suivants:

1a. Valeurs, mission et stratégie de l’établissement
1b. Engagement dans le développement durable.
2d. Dialogue social et implication des personnels.
3a. Management des emplois et des compétences.
3b. Intégration des nouveaux arrivants.
3c. Santé et sécurité au travail.
3d. Qualité de vie au travail.

Primum Non Nocere® propose un premier diagnostic : le calcul de l'indicateur “de bien-être, satisfaction et santé au travail“. Ce diagnostic vous permettra de déterminer des axes stratégiques pour l’amélioration de votre management, du bien-être de vos salariés à travers :
- Le sentiment d’appartenance du salarié dans son entreprise ;
- La connaissance par le salarié des objectifs stratégiques de l’entreprise et l’implication dans la vie de l’entreprise;
- La satisfaction du salarié vis-à-vis de la qualité de son travail et de ses conditions de travail ;
- Les qualités relationnelles du salarié avec son environnement professionnel;
- La fidélisation des professionnels.